Aventure Cyclo

Le vélo comme outil d'exploration, de découverte et d'aventure...

Échappée Bordeaux – La Rochelle avec Tristan

L’itinéraire

Notre matériel

Le Voyage

Salut !

J’ai profité de mes vacances de février pour remonter la facade atlantique avec mon petit frère Tristan (11 ans !). Pour son premier voyage à vélo, nous avons choisit un parcours beau mais plutôt long : 250km !

Nous avons choisi de partir de Bordeaux pour rejoindre l’océan, puis nous sommes remontés vers le nord jusqu’en Charente Maritime. L’itinéraire a emprunté dans un premier temps la piste cyclable Bordeaux – Lacanaux Océan (fin du Canal des 2 mers) puis rejoint la Vélodysée qui remonte jusqu’à Rochefort.

18 Février : 51 km

Pour ce premier jour, nous prenons notre temps, histoire de ne pas partir trop vite. Nous partons en train de La Rochelle entre frère pour relier la capitale du médoc que nous atteingnons à midi.

Après un pique nique sur les bords de la Garonne, nous partons à l’assault des rues de Bordeaux (direction Nord) et nous trouvons des panneau « Lacanau Océan » ! Je ne sais pas si nous avons eu de la chance, mais notre parcours a été très bien fléché pour sortir de l’agglomération bordelaise. Nous rejoignons donc l’autoroute de vélo qu’est la piste cyclable Bordeaux – Lacanau. En effet, la piste a été crée sur le tracé d’une ancienne ligne de chemin de fer.

Cela nous permet de prendre nos marques par rapport aux vélos et à l’environnement. Tristan n’a pas roulé plus de 100km avec son vélo (cadeau de Noël) et de surcroit il est trop grand pour lui (taille adulte). Il faut donc qu’on anticipe tout les deux les dangers.

Nous avons un magnifique soleil et les kilomètres s’alignent vite ! Notre point de chute du soir se trouve à Lacanau et nous y arrivons en début de soirée. Le temps d’un petit tour au lac pour profiter du coucher de soleil sur l’eau.

Pour l’hébergement, nous avons décidé, par rapport à la saison de dormir uniquement au chaud sous un toit, se qui allège les sacoches et permet un repos total (nécessaire pour nous 2). Nous dormons donc ce soir chez Titiri, notre ami rencontré sur la route durant notre premier voyage avec Romain.

Merci Titiri !

19 Février : 94 km

Deuxième jour de voyage, nous sommes parés a retrouver la vélodysée pour remonter dans le grand Nord ! Nous partons tôt sous un soleil presque trop chaud malgré le mois de Février.

Je retrouve les pistes empruntées durant notre premier voyage en 2014 sur la vélodysée mais le rythme est plus soutenu car Tristan n’a pas de bagage et j’ai un bien meilleur équipement (aussi de meilleures jambes…), nous doublons presque la distance parcouru par jour !

Nous nous arrêtons à 10h à Carcans où nous faisons halte pour acheter à manger et nous repartons vers Hourtin.

En début d’après midi, nous arrivons enfin à la plage à Montalivet. C’est la pause méritée, nous avons fait 50 kilomètres dans la matinée ! Nous déjeunons au calme sur la plage, c’est le bonheur !

pas pour tout le monde apparemment

Nous avons un impératif : le bac à prendre avant 18h, car notre hébergement du soir se trouve à Royan de l’autre coté de l’estuaire. Nous repartons donc vers le nord à allure modérée après la course  du matin. Nous arrivons tranquillement à Soulac sur mer puis nous remontons jusqu’à la pointe de Grave.

Nous découvrons les vestiges du mur de l’Atlantique en attendant le bac sur la pointe de Grave puis nous passons l’estuaire. Nous arrivons à Royan sous les derniers rayons du soleil. Nous filons vers la maison de nos hôtes rencontrés via Warmshower qui se situe dans une ville limitrophe.

Arrivés à destination fatigués , nous découvrons une magnifique maison ! Totalement convertie au mode de vie écolo, nous adorons ! Merci encore à Louis et Jeanine qui nous ont accueillis.

C’est une bonne journée pour nous deux. Tristan a pédalé comme un fou !

94km en une journée à 11 ans : Bravo.

20 Février : 79 km

Après cette journée extraordinaire en terme de kilomètres parcourus, nous décidons de mettre le régulateur de vitesse. Nous partons pour une journée sur la côte sauvage. Notre objectif de la journée est Rochefort !

Le départ de Royan est un peu difficile, on sent tout les deux les kilomètres de la veille mais nous montons tranquilement vers le Nord. Nous traversons tous les campings vides autour de la Palmyre. C’est étrange de découvrir ces lieux de vacance sans leurs touristes !

Nous trouvons enfin la forêt de la côte sauvage et nous roulons jusqu’à midi.

Nous mangeons au bord de la piste cyclable. pour pimenter un peu l’expérience nous décidons de faire un feu avec des épines de pin séchées , après quelques flamiches un véhicule de chasseur déboule avec deux agents de l’ONF (Office National des forêt) à son bord qui nous crient d’arrêter le feu dessuinte ! Nous obtempérons bien sûr et ils nous menacent d’une amende de 120 euros ! Dommage pour le feu !

Tristan qui cuisine au feu de bois !

On repars vers Marans, à la sortie de la côte sauvage, le temps a changé, le soleil passe derrière les nuages et le vent se lève. Nous passons Marans, puis nous découvrons les routes de charente … La vélodysée passe d’un asphalte propre à des routes défoncées et des chemins de gravier.  Tristan doit gérer son vélo chaussé avec des pneus minuscules sur un terrain qui n’est vraiment pas fait pour lui !

Dans l’après midi , je décide de quitter la vélodysée pour rouler directement sur Rochefort par Tonnay Charente. Nous arrivons mouillés à Rochefort un peu difficilement et nous nous réfugions dans une grande surface pour se réchauffer autour d’un chocolat chaud ! Nous en profitons pour faire des courses pour le repas du soir, c’est Tristan qui choisi et ce sera Tacos géant !

Nous avons encore quelques kilomètres pour arriver à notre hébergement du soir et nous arrivons chez Sandra vers 20h. Et nous dégustons des Fajitas énormes a base de 500g de blanc de poulet, 3 poivrons, 2 sachets de galettes. Bref, un repas très raisonnable !

21 Février : 22 km

Arrivé à Rochefort, nous sommes presque au bout ! Nous enfourchons nos vélos pour les derniers kilomètres.

Après quelques dénivelés un peu difficile a attaquer (à cause des tacos de la veille) et un paquets entier de chocos englouti en une seule pause ! Nous arrivons à Virson, point final de cet aventure.

arrivée triomphale (sous les applaudissements)

Conclusion

Comme tout voyage à vélo, très belle aventure !

Mais celle ci n’était pas comme les autres. J’ai assisté aux premiers tours de roues d’un champion cycliste, j’ai nommé mon petit frère ! Il a vraiment été très courageux et c’est un vrai plaisir d’avoir pu rouler avec lui sur ces petites vacances.

Ce premier voyage est le premier d’une longue série , affaire à suivre surement cet été !

« »

© 2017 Aventure Cyclo. Theme by Anders Norén.